Israël se trouve actuellement à une phase de protection de l’environnement où le recyclage a pour effet de réduire la quantité de déchets enfouis. Cette initiative fait dorénavant partie des priorités du calendrier du gouvernement et, partant, le Ministre de la Protection de l’Environnement a déclaré l’année 2020 comme date cible pour atteindre le stade zéro de l’enfouissement des déchets. Lorsque les matériaux recyclables sont séparés de façon adéquate à partir de déchets humides, ils peuvent être tous récupérés et reconvertis en ressources avantageuses pour l'industrie, entre autres dans la production de papier, de plastique, de verre et de métaux.En tant qu’institution écologique de pointe consacrée à l’information et à l’éducation pour la sauvegarde de l’environnement, CBI propose ses services aux municipalités afin de les aider à expliquer avec succès l'importance de la séparation des déchets et à stimuler sa mise en application. Les programmes pédagogiques de CBI associés à des activités de prise de conscience sont en mesure de favoriser la mobilisation de citoyens et d’encourager leur coopération dans le processus de changement de comportement apte à promouvoir cette initiative.
L'objectif est de sensibiliser les citoyens à modifier leur comportement et à adopter la séparation des déchets comme partie intégrante de leur activité domestique. Comme on a pu le remarquer dans de nombreux pays, ce processus est lent et progressif, et il nécessite non seulement des budgets appropriés, mais surtout un changement de mentalité.
A ce jour, 80% des déchets produits en Israël sont ensevelis, et seulement 20% sont recyclés, contaminant de ce fait le sol et les ressources hydrauliques, ressources si importantes et si rares dans notre pays.
Ce problème n’est pas nouveau en ce qui concerne le secteur industriel, et il est déjà pris en ligne de compte dans les évaluations financières globales.
Le Ministère de la Protection de l’Environnement a d’ores et déjà alloué des budgets aux municipalités engagées dans ce projet. Cela dit, tout changement de comportement repose essentiellement sur la coopération des citoyens. Cette coopération ne peut être obtenue que par la familiarisation et la diffusion au sein du large public.
C'est là le rôle de CBI qui peut, mieux que quiconque, contribué à la réussite de ce projet et aider à obtenir les résultats désirés.